Brook Preloader

Coronavirus : le gouvernement planche sur une appli pour tracer les malades

Coronavirus : le gouvernement planche sur une appli pour tracer les malades

Dans un entretien au Monde, Cedric O et Olivier Véran annoncent travailler au développement de StopCovid, une application pour smartphone dont l’ambition est de limiter la diffusion du virus… en alertant son utilisateur s’il est entré en contact avec une personne infectée. Le tout sur la base du volontariat.

Bientôt une application « officielle » pour lutter contre la propagation du Covid-19 ? Le gouvernement y travaille en tout cas. Dans un entretien au Monde, Olivier Véran, ministre de la santé, et Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, ont annoncé que les autorités planchaient sur StopCovid, un projet d’application pour smartphone visant à « limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission ». 

Ce programme, que l’on installerait sur la base du volontariat, utiliserait la liaison Bluetooth du smartphone pour repérer d’autres utilisateurs proches. Son fonctionnement est simple : « Lorsque deux personnes se croisent pendant une certaine durée, et à une distance rapprochée, le téléphone portable de l’un enregistre les références de l’autre dans son historique. Si un cas positif se déclare, ceux qui auront été en contact avec cette personne sont prévenus de manière automatique » détaille Cedric O dans les colonnes du quotidien.

Une application à code source ouvert

Evidemment, une telle application pose de nombreuses questions quant au respect de la vie privée de ses utilisateurs. Le gouvernement se veut rassurant, et explique que StopCovid ne géolocalisera pas les individus par le biais de leur GPS. « Ce n’est pas une application qui trace vos déplacements, c’est une application qui permet d’indiquer aux personnes que vous avez croisées pendant un temps long qu’elles ont, éventuellement, rencontré un cas positif » dit encore Cedric O. Les données collectées seraient anonymes et le code source du programme ouvert. Le projet sera par ailleurs soumis à la Cnil.

Le projet, piloté en France par l’Inria, est le fruit d’une collaboration européenne autour de la plate-forme PEPP-PT, qui vise à développer un traçage des malades tout en étant respectueux de la vie privée des personnes grâce à la technologie Bluetooth. Il s’inspire beaucoup de Trace Together, un programme conçu par les autorités de Singapour, et récemment livré en source ouverte.

On ne sait encore quand StopCovid sera disponible : « nous ne sommes pas certains de réussir à franchir toutes les barrières technologiques car le Bluetooth n’a pas été prévu pour mesurer des distances entre les personnes. Nous ne déciderons que plus tard de l’opportunité de déployer ou non une telle application » précise encore Cedric O dans Le Monde. Un article du Point indique cependant qu’elle devrait être lancée le 20 avril. 

Source: Le Monde

Categories

Archives

Tags