Pourquoi la Tunisie ?

Onglets principaux

Pourquoi la Tunisie ?

Sommaire

 

Économie compétitive :

L’économie Tunisienne, parmi les économies les plus compétitives à l’échelle africaine et arabe, offre aux entreprises, un environnement adéquat pour le développement de leurs activités à valeur ajoutée.

Sont, en particulier favorables à la compétitivité des entreprises, le niveau d’éducation de la population active, la rigueur de la gestion macroéconomique, la qualité des institutions publiques et l’ouverture d’esprit de l’ensemble des intervenants dans les processus de production.

Selon le rapport de la Banque Mondiale, "Doing Business 2015", mettant en relief les facteurs déterminant la facilité de faire des affaires, la Tunisie est classée à la 60éme position parmi un total de 189 pays.

La Tunisie se place, à la tête des pays du Maghreb et 3ème en Afrique et devance même des pays développés, ainsi que certains pays émergents.

Destination favorable aux IDE

La culture de l’investissement étranger en Tunisie ne date pas d’aujourd’hui. En effet, depuis le début des années 70, les entreprises étrangères ont commencé à s’y installer en grand nombre et le pays est devenu une destination offshore de prédilection.

Aujourd’hui, près de 3 200 entreprises étrangères, sont installées en Tunisie assurant plus de 340 000 emplois. Jouissant d’un environnement d’affaires similaire à celui de plusieurs pays du sud de l’Europe, elles bénéficient d’avantages plus attractifs.

Durant l’année 2014, les investissements étrangers (tous secteurs confondus) ont atteint le montant de 1 878 MTND.

Position géostratégique

Située à la jonction du bassin oriental et occidental de la Méditerranée, et à seulement 140 km de l’Europe, la Tunisie jouit d’une position géographique privilégié qui fait d’elle un hub régional aussi bien pour l’investissement que pour le commerce et la production.

A moins de trois heures de vol des métropoles européennes et des grandes villes du Moyen Orient, la Tunisie se trouve au cœur de la chaine logistique euro-méditerranéenne.

Elle est également la destination privilégiée pour ceux qui décident d’accéder à un marché de 800 millions de consommateurs

Carte présentant le décalage horaire et durée de vol

Hub régional

La Tunisie est un site privilégié pour les investisseurs désirant desservir les marchés limitrophes à l’instar des marchés libyen et algérien. Elle constitue aussi une plateforme régionale pour couvrir d’une part, les pays européens et d’autres part, les pays africains et ceux du golfe arabe jouissant d’une forte croissance et d’un pouvoir d’achat élevé.

Des accès préférentiels à plusieurs marchés

La Tunisie bénéficie de réductions tarifaires consenties dans le cadre du Système Généralisé de Préférence (SGP) qui favorise l’intégration des pays dans le système commercial multilatéral et contribue à promouvoir le développement par le commerce.

Le SGP concerne une large gamme de produits exportés essentiellement les produits manufacturés, agricoles et d’artisanat avec les États-Unis, le Canada, le Japon, la Suisse et l’Australie.

La Tunisie bénéficie également d’un accès préférentiel aux marchés de plusieurs pays africains dans le cadre d’accords bilatéraux.

Stratégie de développement des TIC

• Garantir l’inclusion sociale et réduire la fracture numérique par un meilleur accès à l’information et à la connaissance, par la démocratisation des équipements d’accès ainsi que par la généralisation de l’accès haut débit et la mise en œuvre du très haut débit. 

• Implanter la culture du numérique par la généralisation de l’usage des TIC dans les cursus éducatifs  et par la numérisation des contenus.  

• Evoluer vers une e-Administration au service du citoyen, équitable, transparente, agile et efficace. 

• Assurer la réduction du chômage et la création d’emplois dans les secteurs du numérique et de l’Offshoring ainsi que la création de champions nationaux. 

• Soutenir la création de la valeur ajoutée, gage de pérennisation des organisations et des emplois, par l’accompagnement à l’entreprenariat et la stimulation de l’innovation. 

• Améliorer la compétitivité de l’entreprise, tout secteur confondu, par l’investissement dans les TIC et le positionnement dans l’économie numérique. 

• Assurer le passage de la Tunisie dans le Tout numérique via la mise en place d’un cadre réglementaire, d’une gouvernance et d’un environnement sécuritaire adaptés.

Infrastructure de pointe

Infrastructure aéroportuaire

La qualité de l’infrastructure en Tunisie constitue un atout majeur pour le pays et contribue pleinement au développement de son tissu industriel.

La Tunisie maintient ses efforts d’investissement afin d’améliorer ses connexions routières et ferroviaires ainsi que son transport aérien.

  • La Tunisie dispose de neuf aéroports internationaux couvrant tout son territoire.
    Le plus important aéroport est celui de Tunis-Carthage.

Une centaine de compagnies aériennes étrangères assurent plus de 2 000 vols hebdomadaires depuis la Tunisie vers l’Europe.

Infrastructure de télécommunications

Le réseau actuel de télécommunications en Tunisie est considéré parmi les plus développés et les plus performants de la région, et la Tunisie ambitionne de devenir, d’ici 2018, une destination numérique internationale moyennant un Plan National Stratégique « Tunisie digitale 2018 », visant la consolidation et le renforcement de l’usage des TIC dans les secteurs d’activités.

Les entreprises étrangères peuvent établir des liens de communication avec quasiment tous les points du monde à des coûts avantageux grâce à des réseaux modernes et totalement numérisés utilisant les fibres optiques, SDH, ATM, ADSL et d’autres largeurs de bande sans fils étendues, pouvant fournir de grandes capacités et vitesses pour les transmissions de voix et de données,

Les infrastructures de communication de téléphonies fixe, mobile et satellitaire, fournies par les trois compagnies de téléphonie nationales et les fournisseurs d’accès à Internet offrent une gamme complète et diversifiée de services locaux et internationaux allant des services audio, vidéo et data en passant par tout autre service de communication avancé.

Le réseau de télécommunication tunisien compte :

  • 4                     Opérateurs télécom dont deux virtuels
  • 7 %                 Contribution du secteur TIC dans VA des activités marchandes
  • 11,6               Taux de Croissance du secteur TIC
  • 4,9                 Invest TIC / Invest Globaux (%)
  • 15.4 million Nombre d'abonnés aux réseaux téléphoniques fixes et mobiles
  • 137,8 %        Densité téléphonique totale (fixe et mobile) 
  • 129,1 %        Densité téléphonique mobile  
  • 21,2               Nombre d’ordinateurs pour 100 habitants
  • 166                Capacité de la bande passante internationale d'Internet (Gb/s)
  •  51,7              Nombre d'utilisateurs d'internet pour 100 habitants
  • 98,8%                       Pourcentage des abonnés au réseau internet haut débit
  • 69,2%                       Pourcentage des abonnés internet mobile (clé 3G)
  • 52 990                      Nombre total des étudiants inscrits dans les filières des TIC
  • 16,0%                       Pourcentage des étudiants inscrits dans les filières des TIC 
  • 12 446                      Nombre total des diplômés en TIC

 

Infrastructure technologique
Pôles de compétitivités

En Tunisie, les pôles de compétitivités sont aménagés pour accueillir des activités dans le domaine de la formation, la recherche scientifique et technologique, d'une part, et les domaines de la production et du développement technologiques d'autre part, et ce dans plusieurs spécialités.

Les onze technopôles opérationnels sont répartis sur plusieurs régions et touchent les domaines suivants :

  • Ariana : Technologies de l’information et de la communication
  • BorjCédria : Biotechnologie végétale, énergies renouvelables, environnement
  • Sidi Thabet : Ingénierie appliquée à la santé & industries pharmaceutiques.
  • Sousse : Mécanique, électrique et technologies de l’information
  • Sfax : Technologies de l’information et de la communication
  • Monastir : Textile et habillement
  • Bizerte : Industrie agroalimentaire
  • Gafsa : Activités industrielles, technologiques, services
  • Gabès : Eco-industrie & écotechnologie
  • Manouba : Textile et habillement
  • Médenine : Exploitation et valorisation des richesses naturelles du Sahara
Cyberparcs

La Tunisie compte également dix-huitcyberparcs couvrant diverses spécialités. Les activités des cyberparcs sont axées sur le développement des logiciels, la maintenance et la création des sites web et les services à distance liés aux technologies de la communication (TIC) et aux centres d’appels. Ces cyberparcs constituent aussi des pépinières d’entreprises en rapport avec les TIC.

Vivier de compétences

Un système éducatif performant

Pionnière dans le domaine de l’éducation dans la région MENA, la Tunisie consacre 7% de son PIB au développement de son système éducatif, soit plus que la moyenne allouée dans les pays de l’OCDE.

Selon le rapport Global Competitiveness Report 2014-2015 (World Economic Forum), mettant en relief les atouts de compétitivité, la Tunisie est classée à la 32e position parmi un total de 144 pays en termes de qualité d´éducation en math et science. La Tunisie se place, ainsi, à la tête des pays du Maghreb et devance même des pays développés, ainsi que certains pays émergents.

En adéquation avec les méthodes éducatives modernes, la Tunisie est l’un des premiers pays d’Afrique du Nord et des Pays Arabes à s’engager dans le domaine de l’enseignement à distance et de l’e-Learning.

Le système d’éducation en Tunisie, c’est :

  • 99 % des jeunes sont scolarisés
  • 6 528 établissements éducatifs créés
  • 200 établissements universitaires répartis sur l´ensemble du territoire Tunisien
  • plus de 332 000 étudiants inscrits pour la rentrée universitaire 2014/2015
  • 60% des étudiants sont orientés vers les filières de l´ingénierie, du management, des sciences de l´informatique ainsi que d´autres filières techniques
  • 95 % : taux d’achèvement
Des ressources humaines qualifiées

La Tunisie dispose de ressources humaines qualifiées, compétitives et performantes à tous les niveaux. Toujours en adéquation avec les besoins de l’entreprise, elles représentent un riche vivier de talents constituant un des atouts majeurs du pays de par leur bilinguisme, leur sens d’adaptation et leur créativité.

La Tunisie est considérée comme un geyser de talents dans la région méditerranéenne avec :

  • plus de 70 000 nouveaux diplômés chaque année dont 5 800 sont des ingénieurs.
  • 35 % des diplômés issus des filières de l’ingénierie, des sciences de l’informatique, des communications et d’autres filières techniques,
  • plus de 1 000 centres de formation professionnelle (publics et privés) assurant la formation de 140 000 apprenants dans des centaines de spécialités couvrant l’ensemble des secteurs économiques.

En termes de disponibilité sur le marché du travail de scientifiques et d’ingénieurs, la Tunisie devance plusieurs pays voisins et se classe à la 26ème position selon le Global Competitiveness Report 2014-2015 (World Economic Forum).

Des compétences en R&D

De nombreuses entreprises internationales possèdent déjà des centres de compétences en Tunisie : ST MICROELECTRONICS, ACTIA, ALCATEL, LEONI, KROMBERG & SCHUBERT, SAGEM, SIEMENS et ZODIAC EQUIPEMENTS TUNISIE… Ils emploient plusieurs centaines d´ingénieurs chercheurs et de cadres Tunisiens.

Les jeunes diplômés des écoles d´ingénieurs et des centres de formation Tunisiens sont destinés non seulement à répondre aux besoins croissants de compétences dans l´industrie mais aussi à collaborer avec les entreprises du secteur en vue de développer l´innovation et la recherche des produits de demain.

Législation incitative

L’économie tunisienne est caractérisée par une libéralisation poussée, une intégration plus marquée dans l’économie mondiale et une compétitivité plus soutenue combinées à un cadre réglementaire et fiscal incitatif.

Depuis le début des années 70, la Tunisie a mis en place un cadre réglementaire à l’investissement et qui offre :

  • une liberté de rapatriement des capitaux et des dividendes
  • des incitations fiscales
  • des subventions à l´investissement
  • des incitations spécifiques aux zones de développement régional
  • une prise en charge des cotisations sociales
  • une prise en charge de la formation professionnelle
  • une prise en charge des dépenses infrastructure
  • des avantages accordés à l´investissement de soutien.

 

Réglementation attrayante

Liberté d´investissement

Les étrangers peuvent investir librement dans tous les secteurs prévus par le Code d´Incitations aux Investissements lorsque l´activité est totalement exportatrice. Ils peuvent ainsi détenir jusqu´à 100 % du capital du projet sans autorisation.

L´investissement dans certains secteurs autres que totalement exportateurs est soumis à autorisation préalable aussi bien pour les Tunisiens que pour les étrangers.

Certaines activités sont soumises à une simple déclaration, d´autres sont soumises à agrément mais il existe également des activités régies par des lois spécifiques. L’ensemble de ces activités est énuméré dans le Guide de l’Investisseur Etranger.

Simplicité dans les procédures d´établissement

En vue de faciliter à l´investisseur étranger son implantation, la Tunisie table sur l’existence de procédures claires, connues et transparentes afin d’assurer un traitement équitable et impartial des investisseurs et correspondant à une économie de temps et de coût.

Dans cette perspective, la Tunisie met à disposition des investisseurs étrangers un centre regroupant toutes les formalités administratives et légales nécessaires à la constitution juridique de sa société: le Guichet Unique de l´APII.

Protection de la propriété intellectuelle

En Tunisie, la propriété intellectuelle est protégée par des dispositions de droit interne ainsi que par des traités internationaux se rapportant à la matière.

Le dépôt des dessins et modèles industriels, des inventions et des marques se fait auprès de l´Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) et, dépendamment de la nature de la protection, celle-ci est effective pour une période de :

  • 20 ans pour les brevets d´invention,
  • 10 ans renouvelables pour la marque de fabrique,
  • 5, 10 ou 15 ans pour les dessins et modèles industriels.